webleads-tracker

vendre-sur-amazon

Le 7 avril 2016 - Classé dans :

Comment vendre ses produits sur Amazon ?

Pour une boutique en ligne souhaitant développer son chiffre d’affaires, les marketplaces représentent un filon à exploiter de manière durable.
Ce serait un euphémisme d’écrire qu’Amazon est souvent la première idée envisagée lorsqu’il s’agit de diversifier ses canaux de vente. La puissance du site e-commerce de référence est forcément attrayante.
Cet article n’a cependant pas vocation à débattre du fait qu’un vendeur doive ou non exposer ses produits sur Amazon, mais bien des étapes et des options qui s’offrent à lui lorsqu’il décide de franchir le pas.

canaux-amazon augmenter-ses-ventes-sur-amazon

Par où commencer pour vendre sur Amazon ?

Il existe deux alternatives pour pouvoir vendre ses produits sur la Marketplace d’Amazon :
Seller Central
Vendor Central

La principale différence entre ces deux solutions est la relation que vous entretiendrez avec Amazon et la “liberté de mouvement” qui en incombe.

Seller Central vous identifie comme un vendeur tiers. Vous aurez alors une liberté totale sur les produits que votre inventaire, le changement de visuels ou de descriptifs.Vous bénéficiez également d’un paiement en 48h de la part d’Amazon.z

Vendor Central vous identifie comme “fournisseur d’Amazon”. Vos produits seront alors affichés sur le site comme “vendus par Amazon” ce qui implique en général une hausse significative du taux de conversion grâce à une confiance accrue. En contrepartie, Amazon exige des fiches produits impeccables et peut se révéler très retord sur ses exigences. Toutes les modifications de produits sont également soumises à vérification et peuvent donc prendre plus de temps.

 

Vendre sur amazon

 

Vendre grâce à Seller Central

L’ouverture d’un compte Seller central nécessite évidemment la déclaration de nombreuses informations.

Vous devrez notamment établir le type de vendeur que vous représentez: particulier ou entreprise et le cas échéant quel type d’entreprise (capitaux publics, cotée en bourse, organisation caritative ou entreprise privée).

Les coordonnées habituelles sont ensuite réclamées, telle que l’adresse et le numéro de téléphone du vendeur.

Depuis 2015, il est également nécessaire de fournir des informations plus personnelles à propos du vendeur ou de son représentant auprès d’Amazon.

Un numéro de carte d’identité ou de passeport sera demandé mais également une copie de justificatif de domicile.

Ces exigences récentes, qui ne sont pas au goût de tous les vendeurs et notamment des particuliers avec un petit volume de vente ont été mises en place afin de lutter contre les transactions frauduleuses et les tentatives d’arnaques.

 

Les dernières étapes sont les étapes de classification de votre compte et de vos offres. Il vous sera demandé si vous êtes fabricant, revendeur ou si vous représentez une marque propre. Amazon désire également savoir si vous disposez d’identifiants pour vous produits, tels que les EAN ou les numéros ISBN.

Renseignez enfin une fourchette pour indiquer le nombre de références dans votre catalogue et indiquez l’url de votre boutique en ligne pour compléter votre inscription.

 

Il ne vous reste ensuite plus qu’à renseigner vos produits:

  • soit grâce à fichier de stocks à télécharger dans l’interface vendeur selon la catégories de produits à vendre.
  • soit dans le cas d’une gamme de produits très large grâce à une solution de gestionnaire de flux. Shopping Flux, Iziflux ou encore Lengow gèrent tous la vente sur Amazon grâce à Seller Central

 

Vendre grâce à Vendor Central

Afin d’être identifié comme fournisseur d’Amazon et bénéficier d’un accès à Vendor Central, une invitation de la part “Vendor manager” est nécessaire.

Une fois ce précieux “sésame” obtenu, la création d’un compte nécessite la signature des conditions de participation propres à chaque marchand (et négociés avec votre vendor manager).

le renseignement de pas moins de 14 fiches contacts pour chaque service (contacte principal, marketing, logistique, catalogue, entrepôt…) est également obligatoire.

Les entrepôts et adresses de retour en cas de litige sont également à renseigner, ainsi que les classiques coordonnées bancaires.

 

La création et la soumission de produits à Amazon ne peut cependant pas être automatisée par un gestionnaire de flux. Vous devrez alors soit remplir un formulaire dans le cas d’un produit unique, soit une matrice de produits fournie par Amazon selon votre catégorie de produits si vous désirez soumettre plusieurs produits à la fois.

Pour vous donner un ordre d’idée, la matrice d’un produit contenu dans la catégorie jardinage contient par exemple près de 110 colonnes à remplir. La tâche peut donc être longue et fastidieuse.

La matrice ou le formulaire est ensuite envoyé pour validation et la fiche produit est créée par un employé d’Amazon, qui peut vous demander des modifications si le produit ne lui semble pas assez clair ou vendeur sur le papier.

De même, chaque modification que vous désirerez apporter à une fiche article est soumise à validation, ce qui rend le processus de modification très rigide.

Tel est le prix à payer pour bénéficier du précieux label “Vendu par Amazon”.