webleads-tracker

marketing cro

Le 22 octobre 2019 - Classé dans :

Qu’est-ce que le Conversion Rate Optimization (aka CRO) ?

En référencement, on se focalise beaucoup sur le positionnement et le trafic inhérent d’un site web, mais à quoi sert ce trafic s’il n’est pas qualifié et s’il ne débouche sur aucune action de la part des internautes ?

C’est alors que le CRO (Conversion Rate Optimization) intervient. Il sert à mettre place des moyens pour étudier le comportement des visiteurs d’un site internet. Cette analyse vise ensuite à améliorer chaque page de destination et le parcours utilisateur pour finalement pousser l’internaute à réaliser une action bien précise.

Chaque action désirée est fonction de votre secteur d’activité. Il pourra s’agir d’un achat, d’un abonnement à une newsletter, du téléchargement d’un ebook, d’une prise de contact par e-mail ou par téléphone, d’un clic sur un lien d’affiliation ou sur une publicité…

CRO + SEO = SXO

Comme évoqué en début d’article, de nombreux référenceurs et gestionnaires de sites internet accordent une très forte importante à leur trafic, c’est-à-dire au nombre de visiteurs uniques et de pages vues. C’est un critère primordial, mais il faut aussi que ce trafic soit qualifié pour mieux être converti en clientèle… Car à quoi sert un large afflux s’il n’est finalement pas rentable pour vos affaires ?

Avec le CRO, on peut rêver d’un monde
où chaque visiteur d’une page web
se transformerait en client !

Mais ne faisons pas de vilain comparatif, car le CRO et le SEO sont complémentaires. Leur mariage prend même le doux nom de SXO (Search Experience Optimisation de son nom complet).

CRO marketing digital arborescence

Intégrez la pensée « SXO », issue du mariage du CRO et du SEO, sur toute l’arborescence de votre site internet.

Le CRO permet de prolonger la visite sur votre site… ce que détecte Google !

Le CRO vise à améliorer le parcours utilisateur de l’internaute. Ce dernier aura donc plus de chance de trouver ce qu’il est venu chercher. Ainsi, il restera plus longtemps sur votre page de destination (landing page), ce qui a son importance pour le référencement naturelle de votre page.

Pour Google, un internaute qui reste longtemps sur votre page signifie qu’il a de quoi se mettre sous la dent, et donc que les crawlers ne se sont pas trompés ! Hop, un bon point de plus pour votre référencement naturel !

Le CRO permet d’améliorer le taux de rebond… un autre bon point SEO !

Un visiteur qui posera une requête dans Google et qui cliquera sur votre « lien bleu »  peut ne pas y trouver la réponse à son besoin. Dans ce cas, il cliquera sur « précédent » dans son navigateur internet afin de retrouver les résultats de Google liés à sa recherche initiale, puis il cliquera probablement sur la page d’un site concurrent… Dommage.

Ce « rebond » est en outre détecté par les algorithmes toujours plus puissants des moteurs de recherche et vient ternir le taux de rebond de votre page, un indicateur de performance qui doit être le plus bas possible. Pour remédier à cela, il faut anticiper les attentes de vos visiteurs dans le but de les garder sur votre site web. Là encore, le CRO est votre allié.

Comment améliorer son taux de CRO ?

Si vous avez lu notre article jusqu’ici, vous devriez avoir compris l’intérêt du Conversion Rate Optimization en communication digitale (et vous avez parallèlement amélioré notre SEO en passant du temps sur notre article, merci ! 🙏)

Mais il vous reste probablement une question très importante que nous n’avons pas encore abordée : comment améliorer son CRO ? Voici quelques pistes qui devraient vous permettre de faire décoller vos conversions, et donc in fine, votre chiffre d’affaires.

Pensez aux personas

Identifiez vos cibles principales (personas) avec précision, et personnalisez le message en fonction de chacune d’entre elles. En créant une page de destination propre à chacun de ses profils cibles, chaque client potentiel se sentira compris et écouté. Il sera plus à même de réaliser l’action désirée !

Installez des boutons de call-to-action (CTA)

Les boutons d’appel à l’action permettent aux internautes de réaliser une tâche précise en un clic. Ils sont généralement mis en valeur et ressortent visuellement.

En cliquant sur un CTA « e-mail », votre visiteur pourra par exemple vous envoyer un courriel instantanément, et en cliquant sur une icône représentant un téléphone, il pourra vous appeler. S’il est sur mobile, l’appel se réalisera même automatiquement sans qu’il n’ait besoin de composer le numéro !

D’autre part, il est possible d’insérer derrière chaque bouton d’appel à l’action un traceur statistique, qui peut servir à connaître le taux de clic effectué dessus.

Les tests A/B

Les tests A/B permettent de mettre en place plusieurs variantes d’une même page, dans le but d’en analyser les résultats. L’objectif final ? Retenir la page donnant le plus de résultat en termes d’actions réalisées !

Et comme nous venons de le voir à l’instant, il est possible de suivre, statistiquement parlant, les clics réalisés sur chaque bouton CTA.

En combinant cela à des tests A/B, vous allez pouvoir analyser en détails les résultats de plusieurs variantes de boutons et ne garder que le meilleur à chaque issu de test !

L’expérience utilisateur, le parcours client et l’ergonomie du site

L’internaute est impatient et souhaite par conséquent trouver ce qu’il cherche rapidement. Le message délivré sur la page doit donc être clair et précis, et l’action à réaliser doit être mise en valeur sur la page. L’internaute ne doit pas chercher l’information, c’est l’information qui doit venir à lui ! L’ergonomie de la page et l’optimisation du parcours client vous aideront à répondre à cette exigence.

En combinant ces critères liés au contenu éditorial, à la technique, à l’ergonomie et au marketing, il est possible d’obtenir un trafic qualifié qui fera décoller votre taux de conversion.

Vous souhaitez en savoir plus sur le CRO ? N’hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons avec plaisir.

Tags : , , ,